Budgets 2019
Haut de page

Plus d'un milliard d'euros au service des Bretilliens

Les élu·e·s du Département ont débattu et voté mercredi 6 et jeudi 7 février le budget pour l'année 2019. Il s'élève à 1,091 milliard d'euros. 


Le budget 2019 est marqué par une maîtrise des dépenses de fonctionnement, la volonté de répondre à des besoins sociaux croissants et une augmentation significative de l’effort d’investissement (porté à 171 millions d’euros, soit 22 millions d'euros de plus qu’en 2018). 

A noter : pour élaborer son budget 2019, le Département a pris la décision de ne pas faire appel à la fiscalité. Le taux de la taxe sur le foncier bâti restera inchangé en 2019.
 

Faire face à la progression de la demande sociale

Les budgets alloués aux secteurs des personnes âgées et des personnes handicapées, notamment en raison de la progression du nombre de bénéficiaires des prestations obligatoires (Allocation Personnalisée d’Autonomie et Prestation de Compensation du Handicap) continuent de croître. La protection de l’enfance connaît des besoins en forte progression, avec la prise en charge d’un nombre croissant de Mineurs Non Accompagnés (MNA) et aussi une évolution globale du nombre de jeunes pris en charge. 

Le budget consacré à l'action sociale s'élève à 546 millions d'euros.
 

Préparer l'avenir et réaliser les grands équipements 

Le budget d’investissement, en forte hausse, atteint 171 millions d’euros en 2019, soit 22 millions d’euros de plus qu’en 2018 (+15 %). Pour la 1re fois, le budget d’investissement dédié aux collèges et à l’enseignement dépasse celui des routes.

Décryptage


L’accélération du programme d’investissement en 2019 est rendue possible grâce à une amélioration des capacités de financement du Département.

L’évolution positive des recettes de fonctionnement et la maîtrise des dépenses permettent de dégager une épargne brute en hausse de 3 millions d’euros par rapport au BP 2018, pour atteindre 99 millions d’euros. En 2019, le remboursement de l’annuité du capital de la dette s’élèvera à 55 millions d’euros. L’épargne nette prévisionnelle s’établit donc à 44 millions d’euros. Elle permet de financer une partie des investissements prévus pour 2019. Environ 50 % de la capacité d’investissement du Département est assurée par l’autofinancement. Le financement du programme d’investissement est complété par des recettes d’investissement (25 millions d’euros) et par le recours à l’emprunt (102 millions d’euros). En 2018, le Département a pu réduire sa dette de 30 millions d’euros.